Théâtre 95

©Youri Lenquette. France. Paris. 12/2010.  Fatoumata Diawara.

3e Festival des cultures africaines – du 29 au 31 mai

crédit photo : DR

> Vendredi 29 mai :

Le lièvre et l’avion

Compagnie Punta Negra, création de Roch-Amedet BANZOUZI et Emmanuel LETOURNEUX, interprétée par Roch-Amedet BANZOUZI
Théâtre d’objets à partir de 4 ans
10h et 15h

Un petit garçon congolais rêve de devenir pilote d’avion. Il effectue un long périple à travers la forêt équatoriale pour atteindre son objectif et mobilise son intelligence, son imagination et le mystérieux soutien de ses ancêtres pour réaliser son rêve.
Salle Arendt (3 €)

 

Fatoumata Diawara

Concert d’ouverture
21h

La chanteuse malienne a été révélée au grand public par son interprétation de Karaba la sorcière dans la comédie musicale Kirikou et Karaba. On retrouve à présent sa voix chaude et mélodieuse dans une séquence du film Timbuktu d’Abderrahmane Sissako. Elle interprétera des chants traditionnels wassoulou et des chansons d’aujourd’hui sur des rythmes blues et jazz.
Salle Visconti (8€)

 

> Samedi 30 mai :

Soleils d’Afrique

Compagnie Punta Negra
Théâtre, danse, musique
21h

Une variation musicale et dramatique sur un seul thème : « Nous congolais, sommes un peuple d’ambianceurs » Tchicaya U Tam’si.
La nuit tombe dans un village au cœur de la forêt : contes, chants, rythmes, danses et devinettes vont se succéder jusque tard dans la nuit…
Salle Visconti (8€)

 

> Dimanche 31 mai :

Terre rouge

Coproduction
 Le Bottom Théâtre
/ Festival international des Francophonies en Limousin
/ L’Atelier à spectacle, Scène conventionnée de Dreux – agglomération pour l’accompagnement artistique
/ SMAC Des Lendemains Qui Chantent / SPEDIDAM
17h30

Un poème scénique et musical interprété par Aristide Tarnagda, accompagné à l’accordéon et à la clarinette par Thibault Chaumeil et Gabriel Durif : « Deux frères, une seule voix : l’un exilé, l’autre resté là bas. Sont-ils les deux mêmes faces d’un être divisé ? »
Salle Visconti (8€)

 

 

L'édito de Joël Dragutin

Le Théâtre 95, tout en respectant sa mission de découverte de textes, d’auteurs et d’esthétiques d’aujourd’hui, n’a jamais cessé d’œuvrer à développer l’accès à la culture pour tous. Nous mettons en place des actions de formation ou de sensibilisation (ateliers, stages, petites formes itinérantes, etc.), car tout le sens de notre action vise à réduire cette fameuse « fracture culturelle ». Il nous semble également essentiel d’ouvrir toujours davantage notre lieu aux autres cultures.

C’est ainsi que nous renouvelons encore cette année notre Festival des cultures africaines. Plutôt que de nous crisper sur une définition à donner à notre identité, nous préférons laisser la place à l’autre, et convier les Cergypontains de toutes origines à venir se découvrir et se rencontrer, autour de l’art et de la poésie sous toutes leurs formes. L’Afrique, dont un grand nombre de familles cergypontaines et vald’oisiennes partagent des origines, constitue pour nous une priorité. Ce vaste continent aux mille sonorités, couleurs, arômes, mouvements, au-delà des images de misère économique et sociale, d’instabilité et de conflits, est tout entier traversé par un désir de modernité qui s’exprime au travers d’une jeunesse qui réinvente sans cesse son rapport au monde et influence la création artistique contemporaine mondiale.

Du 29 au 31 mai, théâtre, musique, danse et poésie africaines se croiseront donc à nouveau dans nos murs. Cette Afrique, nous voulons vous la faire découvrir en invitant des artistes jeunes, innovants, engagés, résidant ici ou là-bas, qui relèguent nos vieux poncifs ethnocentristes à un passé colonial et archaïque.

Il ne nous est pas possible de présenter toute la diversité, la richesse et l’immense vitalité de la culture du continent africain en trois jours mais nous souhaitons en esquisser un portrait moderne en phase avec ce qu’elle est réellement aujourd’hui. Nous vous invitons à venir nombreux découvrir ce festival, organisé avec le soutien de nos tutelles (communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, Ville de Cergy, conseil général du Val d’Oise, Drac, conseil régional d’Île-de-France…) que nous remercions ici chaleureusement.

Rendez-vous donc le 29 mai pour le lancement de ces trois jours africains placés sous le signe de la fête et de la rencontre.

Joël Dragutin

Scènes locales

Vendredi 29 mai

13 h Atelier Conte et oralité avec Bakary Traore, conteur – Burkina Faso
Association Graine de Savoir et soif d’apprendre
Atelier découverte de l’oralité et de l’appropriation de l’espace à partir de « l’outil » conte.
Café de la Plage (Entrée libre)

19 h 30 Théâtre avec Criss Niangouna – Congo
Une création théâtrale tout public proposée par Criss Niangouna, comédien, incarnant aux côtés de son frère, Dieudonné Niangouna, l’une des figures marquantes du renouveau dramatique congolais, particulièrement remarqués tous deux lors de la création de Shéda au Festival d’Avignon 2013.
Salle Arendt (Entrée libre)

 

Samedi 30 mai

13 h Lecture de contes – Samba qui tua le crocodile géant – Congo
Association Ba-O-Bab
Une lecture de contes mis en musique et une initiation aux percussions africaines dans le cadre d’une fête au village.
Salle Arendt (Entrée libre)

15 h Défilé de mode : Cergy Model Africa, conçu par JM Raoul Enzo – Bénin
Les toutes dernières créations du jeune styliste-modéliste cergyssois qui déclinera les différentes facettes de son art tant au niveau des vêtements que de leurs accessoires.
En fonction du temps… Déambulation à partir de la Gare RER de Cergy-Préfecture ou en salle Visconti et au-delà… (Entrée libre)

16 h Si l’Afrique m’était contée de et par Bakary Traore, conteur – Burkina Faso
Plongez dans l’univers de l’oralité, au pied du manguier ou du baobab, pour un voyage plein d’histoires malicieuses.
Salle Arendt (Entrée libre)

16 h Rencontre et échange : Cultures urbaines et contestation en Afrique de l’Ouest par Thomas Fouquet
Anthropologue, docteur de l’EHESS, Thomas Fouquet est enseignant à l’université Mohammed-VI (Rabat, Maroc).
Café de la plage (Entrée libre)

18 h Textes, poèmes et musique : frEd custaard et Emssi Sharpei – Afrique francophone
Les deux complices – le slameur Emssi SHARPEI et le musicophile frEd custaard – feront claquer les mots en musique à partir d’extraits de la littérature africaine francophone. Ambiance assurée !
Café de la Plage (Entrée libre)

 

Dimanche 31 mai

14 h Concert de kora – Ali Boulo Santo Cissoko – Sénégal
Ali Boulo Santo Cissoko, griot et maître de kora, interprète son répertoire constitué de chants traditionnels et issus du registre mandingue. Doté d’une voix puissante, grave et profonde, il ose avec succès et générosité des rythmes inattendus, de l’afro-beat au rock en passant par le jazz, la pop, le folk, le reggae, la salsa ou le blues…
L’artiste sera accompagné par les participants à l’atelier du matin.
Salle Arendt (Entrée libre)

15h Palabre autour des Arts : Classiques des littératures d’Afrique – Afrique francophone
Invité d’honneur Mabrouk Rachedi
Lecture et débat littéraire autour de cinq romans « classiques » de l’Afrique francophone : Le monde s’effondre de Chinua Achebe, L’enfant noir de Camara Laye, Nedjma de Kateb Yacine, Une si longue lettre de Mariama Bâ, Gouverneur de la rosée de Jacques Roumain, La Chute d’Albert Camus.
Café de la Plage (Entrée libre)

15 h Atelier  démonstration de création de bijoux Synetnik – Syntia Girondin – Afrique / Antilles
Exposition, vente et confection de bijoux conçus et réalisés à partir de matières naturelles telles que le bois, l’écorce, les graines et autres végétaux.
Salle de répétition (Entrée libre)

18 h Soirée de clôture avec Soundiata – Côte d’Ivoire
Une soirée festive ponctuée de danses ivoiriennes et de percussions mandingues.
Parvis ou Salle Visconti (Entrée libre)

Les autres animations du Festival

Samedi 30 et dimanche 31 mai
Au Théâtre 95 et sur le parvis…
Les jeunes auteurs et les classiques à l’honneur au Salon du livre
L’artisanat au Village africain
Les expositions de photos
Les saveurs gourmandes du Café de la Plage

 

Salon du livre à la Librairie

La 3ème édition du salon, réalisée en collaboration avec Le Grand Cercle, mettra les jeunes écrivains de l’Afrique francophone à l’honneur.
Venez découvrir, échanger au cours des différentes manifestations proposées en librairie aux grands aux petits. (De 10 h à 22 h)
Rencontrez tout particulièrement les auteurs suivants lors des séances de signatures-dédicaces :
Mariama Samba Balde, Boubou hors clichés, Paroles Tissées éditions
Elikia M’Bokolo, différents ouvrages à découvrir
Bakary Traore avec Graine de Savoir et Soif d’Apprendre, livres de contes réalisés et édités par l’association (Rencontre à l’issue du spectacle face à la librairie à 17 h 30)
Joëlle Esso, Petit Joss et albums à colorier, éditions Dagan
Mabrouk Rachedi et son nouveau roman à paraître en février (Dimanche après-midi, librairie)

 

Village Africain sur le parvis

Les associations et artisans de notre territoire investissent le parvis du théâtre pour vous présenter la richesse et la diversité  de leurs productions.
Fleur d’un Désert : accessoires, vêtements maures et atelier « Comment porter le melhfa ? »
Cricket Matondo : créatrice de vêtements et d’accessoires d’inspiration africaine,
Pour une Enfance : articles créés par l’école de couturiers / tailleurs,
Exposition de photos et dégustation de boisson locale : bissap,
Riche Afrique : bijoux touareg,
Ayoka : petits objets d’artisanat ivoirien,
Le Jeu pour tous : jeux de société africains
Villages Dogons : pièces d’artisanat africain

En salle de répétition
Synetnik : création en directe de bijoux réalisés par Syntia Girondin – Afrique / Antilles
Atelier démonstration et vente de bijoux conçus à partir de matières naturelles : bois, écorce, graines et autres matériaux… (A partir de 15 h)

 

Dans les différents espaces du Théâtre 95

Exposition de photos : Bled : Une série de portraits géographiques réalisés par l’artiste photographe lors d’un atelier de photographie proposé auprès d’un lieu d’accueil et d’orientation pour jeunes mineurs isolés étrangers de Fabien Lapouge

 

Au Café de la Plage, les saveurs africaines réveillent vos papilles !

Les Enfants de Kandia vous concoctent des menus riches de la diversité de la cuisine de l’Afrique de l’Ouest dans une ambiance festive et chaleureuse.
Samedi et dimanche, de 12 h à minuit, 8€ le repas

 

Téléchargez le programme du Festival au format pdf :

Image 6