Théâtre 95

Chambre à Rome

Une chambre à Rome

TEXTE ET MISE EN SCÈNE DE SARAH CAPONY

COMPAGNIE QUERELLE

Mercredi 11 janvier à 20h30
Jeudi 12 janvier à 20h30

Avec Quentin Baillot, Sarah Capony, Erwan Daouphars, Marie Denarnaud, Pauline Moulène, Anthony Paliotti
scénographie Perrine Leclerc
costumes Janina Ryba
lumière Nicolas Simonin
Création sonore Zoé Blangez, Sarah Capony
Assistante à la mise en scène Zoé Blangez
Régie générale Fabrice Bihet
Production Régis Ferron & Elise Sferruzza
Diffusion Alexandrine Peyrat & En votre compagnie-Olivier Talpaert
production compagnie Querelle
production déléguée Théâtre Romain-Rolland/Scène conventionnée de Villejuif
coproduction Théâtre 95

Avec le soutien de ADAMI, ARCADI Île-de-France dans le cadre du Parcours d’accompagnement, Les Bords de Scènes Théâtres et Cinémas – Juvisy-sur-Orge, La Maison des Métallos – Paris, Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint-Denis

 

Théâtre / Coproduction
Avec Une chambre à Rome, Sarah Capony questionne avec sensibilité la place du rêve dans nos vies. Elle décrit des êtres dans ce qu’ils ont de plus banal et dans leurs facultés à s’extraire du réel par l’imaginaire, à devenir presque des héros de leur petite existence.
Léonard est acteur et joue les dernières représentations d’«Une
chambre à Rome
». Quand il rentre chez lui, il retrouve Véronika et son rituel : la femme se travestit chaque jour en un personnage de film et Léonard entre dans sa fiction en cherchant à découvrir qui elle est… Autour d’eux, d’autres vies s’imbriquent les unes dans les autres, des histoires de couples qui s’opposent et se font écho.
Quand on est asphyxié par le monde, comment la puissance de l’imaginaire peut nous aider à nous libérer d’une réalité étriquée ? Comment le rêve, le fantasme, la fiction peuvent déplacer les rapports à soi-même et aux autres dans un monde artificiel et nous rendre prisonniers ?

 

Durée du spectacle : 1h20

 

Sarah Capony

C’est à travers la mise en scène de la pièce de Joël Dragutin Tant d’espace entre nos baisers que le public du Théâtre 95 avait découvert Sarah Capony.
Désireux de poursuivre cette collaboration artistique, le Théâtre 95 est aujourd’hui heureux d’accueillir cette nouvelle création associant à présent écriture et mise en scène.
Compagnonnage artistique et aventure humaine sont certainement le coeur de cette première pièce, conçue plus particulièrement pour les comédiens qui lui sont proches et lui ont inspiré ce qui reste une fiction !

La presse en parle

Le-nouvel-obs-940x500« La metteuse en scène a un sens quasi cinématographique des courtes scènes, avec gros plan sur les personnages et sur l’enjeu de cet instant qui se joue là, précisément. Elle sait installer le mystère des êtres, leur solitude, leur opacité… », à propos de Journal d’une femme de chambre, mis en scène par Sarah Capony en 2013.