Théâtre 95

POUR UN PRELUDE

conception et mise en scene Julie Bertin et Jade Herbulot

avec Eleonore Arnaud, Pauline Deshons, Loic Riewer et la participation de Lucas Lelievre

voix-off Anais Thomas
creation sonore Lucas Lelievre
scenographie Camille Duchemin
costume Camille Ait-Allouache
lumiere Grégoire de Lafond

Pour un Prélude

MISE EN SCÈNE DE JULIE BERTIN & JADE HERBULOT
Compagnie Le Birgit Ensemble

jeudi 14 avril et vendredi 15 avril à 20h30 

Durée : 1h15 environ

Avec Eléonore Arnaud, Pauline Deshons, Loïc Riewer, Lucas Lelièvre

Voix-off Anaïs Thomas
Scénographie Camille Duchemin
Costumes Camille Aït-Allouache
Son et Vidéo Lucas Lelièvre
Lumières et régie générale Grégoire De Lafond
Production, Diffusion Juliette Medelli (Copilote)
Production Le Birgit Ensemble

Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

Avec le soutien du Théâtre 95 – Scène conventionnée aux écritures contemporaines – Cergy-Pontoise, du Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint-Denis, du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique, du Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN du Val-de-Marne en préfiguration, du Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi et du Théâtre de Vanves – résidence soutenue par la DRAC Île-de-France.

 

En savoir plus

Que nous souvenons-nous de la nuit du  31 décembre 1999 ?

La bascule dans le troisième millénaire a réveillé autant de craintes que d’espoirs : contradictions symptomatiques d’un monde en pleine transition. Qu’est-ce qui s’est mis à « bugger » cette nuit-là ?

Des hommes et des femmes se rappellent de cette nuit du nouvel an.
D’autres écoutent les vœux présidentiels.
D’autres encore, employés du bureau d’une entreprise publique de transport, doivent faire face au danger du bug de l’an 2000. Une apocalypse informatique menace les bases de données : il reste moins d’une heure pour trouver une solution.
Soudain, le temps s’enraye, les discours se répètent, les mouvements se répètent, les images se répètent et les acteurs sont comme prisonniers d’un siècle qui n’en finit pas de finir.
Surgissent alors, comme dans les mythologies anciennes, des forces chaotiques qui court-circuitent l’ordre institué.

Ce spectacle se conçoit à la fois comme un point d’arrivée et un point de départ, tout comme cette nuit qui, symboliquement, a représenté la fin du XXe siècle et le début du XXIe. D’un point de vue historique, cela n’a été, au fond, qu’une nuit comme les autres : en effet, il ne s’est rien passé ce soir-là, ou presque.

Le Birgit Ensemble

Le Birgit Ensemble est fondé en 2014 par Julie Bertin et Jade Herbulot suite à la présentation de leur premier projet Berliner Mauer : vestiges – spectacle consacré à l´histoire du Mur de Berlin – en Décembre 2013 au Conservatoire national supérieur d´art dramatique. Ce spectacle est programmé la saison suivante au Théâtre Gérard Philipe – Centre dramatique national de Saint-Denis. En Juillet 2015, elles proposent une version en extérieur de Pour un Prélude, deuxième projet abordant cette fois du passage à l´an 2000, récréé en salle au Théâtre de Vanves en octobre 2015. Berliner Mauer : vestiges est repris au Théâtre des Quartiers d´Ivry en mars 2016. Julie Bertin et Jade Herbulot travaillent actuellement à l´écriture de deux nouveaux spectacles : Europe mon amour (Memories of Sarajevo) et Quid novi ? Dans les ruines d´Athènes. Ces deux volets formeront avec ceux qui précèdent une tétralogie autour du passage du XXème au XXIème siècle.

Julie Bertin

Etudiante en philosophie à Paris I, elle obtient sa licence en 2009 et rentre, la même année, à l’Ecole du Studio Théâtre d’Asnières (dir. Jean-Louis Martin Barbaz). En 2011, elle intègre le Conservatoire national supérieur d’Art dramatique et travaille, notamment, sous la direction de Dominique Valadié, Nada Strancar, Alain Zaepffel, Sylvie Deguy, Caroline Marcadé, Yvo Mentens, ou encore, plus récemment, Georges Lavaudant. En 2012, elle met en scène une adaptation de L’éveil du printemps de Frank Wedekind. L’année suivante, c’est au côté de Jade Herbulot qu’elle crée Berliner Mauer : vestiges, un spectacle autour de l’histoire du Mur de Berlin. Le spectacle est en présenté au Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint-Denis du 31 janvier au 14 février 2015, et est repris – en production déléguée du Théâtre Gérard Philipe (TGP) – au mois de mars 2016 au Théâtre des Quartiers d’Ivry, puis en tournée aux Transversales de Verdun. Parallèlement, le TGP invite le Birgit Ensemble à créer  Pour un Prélude  au Théâtre de la Parenthèse à Avignon en Juillet 2015. En décembre 2015, elle jouera dans Le dilemme du poisson-chat  écrit et mis en scène par Kevin Garnichat au Studio-Théâtre d’Asnières.

Jade Herbulot

Après des études de Lettres Modernes à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, elle suit une formation de comédienne à l’Ecole du Studio Théâtre d’Asnières. Elle y rencontre Clara Hédouin avec qui elle adapte et met en scène Les Trois Mousquetaires – La série d’après A. Dumas sous la forme d’un théâtre-feuilleton représentés dans des lieux atypiques (Jardins du Musée Carnavalet, Bibliothèque Forney à Paris, jardins de l’Evêché d’Uzès, Château de Montclus et de Barjac dans le Gard). En 2011, elle joue au 104 dans Haïkus de prison d’après Lutz Bassman dans une mise en scène de Kéti Irubetagoyena. La même année, elle entre au Conservatoire national supérieur d’Art dramatique de Paris et suit les classes de Daniel Mesguich, Sandy Ouvrier et Nada Strancar. Elle y travaille également avec Caroline Marcadé, Yvo Mentens et Georges Lavaudant. En décembre 2013, elle co-met en scène avec Julie Bertin Berliner Mauer : vestiges, repris au TGP en février 2015. En mai 2014, elle joue au Théâtre 13/Seine dans une création collective de la Compagnie M42 dirigée par Alexis Lameda-Waksmann : Le laboratoire chorégraphique de rupture contemporaine des gens. En juillet 2015, elle présente avec Julie Bertin « Pour un Prélude » – la deuxième création du Birgit Ensemble. En octobre 2015, elle joue au Théâtre des Quartiers d’Ivry dans La Double Inconstance de Marivaux, mis en scène par Adel Hakim.

La presse en parle

lemonde« …une si belle énergie et un talent si joyeux que l’on a envie de voir ce que va devenir le Birgit Ensemble. »

Brigitte Salino, à propos du précédent spectacle du Birgit Ensemble, Berliner Mauer : vestiges

 

>> Consulter l’article de presse de Médiapart

>> Consulter l’article de presse de mouvement.net 

 

 

PHOTOGRAPHIES  © PIERRE GROSBOIS