Théâtre 95

philippecibille1 - copie

MAÎTRE FENDARD (AH, AH, AH)

de Fred Tousch et François Rollin
mise en scène de François Rollin

mercredi 2 et vendredi 4 avril à 20h30
jeudi 3 avril à 19h
 

 

Maître Fendard (Ha !Ha !Ha !) est un avocat spécialisé dans les affaires à caractère poétiques et surréalistes. Expert dans le droit à la fantasmagorie et à l’incohérence, défenseur de l’inimaginable, il s’est distingué notamment dans l’affaire du vol du château de sable. Accompagné de Ménardeau son fidèle musicien-greffier il nous narre et chante son plus beau procès. 

 

Teaser du spectacle :

Maitre Fendard « On a volé le chateau de sable »

 

Une famille décomposée se retrouve en vacances au bord de la mer et décide de construire un château de sable. Ils s’investissent corps et âmes dans leur construction au point que petit à petit leurs liens se resserrent et un espoir de recomposition naît. Le soir venu, ils se promettent de continuer leur œuvre mais, à leur retour le lendemain matin sur la plage, ils dé- couvrent que le château a totalement disparu ! La famille décide alors de faire appel à Maître Fendard pour la défendre, trouver et punir les coupables qui ne sont autres que la mer et la lune. Le grand avocat devra à la fois trouver les argu- ments justes et faire preuve de détermi- nation tout en sachant qu’il n’a jamais mis les pieds dans un tribunal… Dès lors, il est aisé de deviner que l’affaire ne sera pas si simple… Fort heureusement, Maître Fendard (Ah, Ah, Ah) possède une larme redoutable ; une larme de cristal dans laquelle sont emprisonnés tous les pleurs de l’injustice…

Avec Maître Fendard, Fred Tousch poursuit son exploration de la prise de parole et du discours sous ses différentes formes. Après le discours narratif dans Benoît de Touraine, la prise de parole régie Baptiste Chevalier Duflot philosophique dans le Cabaret philosophique, son étude de la langue de bois et de l’art de la parole avec La Foirce, et plus récemment le discours politique dans Knût, il se lance ici dans la plaidoirie avec en filigrane la manipulation du langage.

À l’heure où les politiques sont avocats et que les victimes deviennent des coupables, la futilité de la plaidoirie de Maître Fendard démonte ces méca- nismes grâce à l’allégorie pour tenter d’affûter le regard critique. Fred Tousch ne déroge pas à sa tradition d’interpréter des personnages décalés avec Maître Fendard : un personnage à la John Cleese coincé entre rigueur ju- diciaire et loufoque logique. Comme un besoin de défendre l’indéfendable et l’irrationnel, ce Don Quichotte en robe accompagné d’un sancho-greffier a un but ultime, celui de donner une juris- prudence à la poésie.

 

 

avec Fred Tousch et Laurent Mollat collaboration artistique Joël Dragutin
Lumière Nicolas Gili
Régie Baptiste Chevalier Duflot
production-diffusion Fabienne Quéméneur et Claire Bidet
coproduction Le Nom du Titre, L’Archipel, Granville, et le Théâtre 95 

 

 

Biographie de Fred Tousch

À la fois poète, clown, philosophe de l’absurde, imprécateur improbable, Fred Tousch passe d’un registre à l’autre en deux secondes, susurre, éructe, tremble, danse. Après des dé- buts sur les scènes de rock alternatif avec les Béruriers noirs puis bouinax et clown de tôle avec le cirque Ar- chaos, il se lance dans deux créations de solistes: Oui je suis poète puis Benoît de Touraine ou la Véritable Histoire du fils du pintadier. Il créé le délirant Cabaret philosophique avec Laurent Petit et Arnaud Aymard puis fait en 2006 des interventions remarquées dans Le Grand Mezze d’Édouard Baer et François Rollin présenté au Théâtre du Rond-Point. En 2009, c’est en Jean-Claude Fis- cher qu’il intervient dans Looking for Mr. Castang d’Édouard Baer.

Pour diffuser ses spectacles il a créé en 2001 Le Nom du titre. Il assure éga- lement par ce biais la mise en œuvre de projets artistiques atypiques avec Fabienne Quéméneur : Les Enchouf- flichures et Les Rendez-vous de la cervelle en sont les exemples les plus marquants. A quarante et un ans, il décide de dépasser ses limites grâce à Knüt présenté en Avignon en 2010 puis réalise désormais ses rêves en créant Le Retour du grand renard blanc et Maître Fendard.

Biographie de François Rollin

Auteur, metteur en scène, scénariste, comédien et humoriste, François Rollin a néanmoins débuté sa car- rière en tant que journaliste au jour- nal Le Monde où il restera dix ans avant de devenir chroniqueur pour Fluide glacial. Il acquiert une véri- table notoriété grâce à la série télé- visée Palace et forge son personnage de professeur Rollin avec lequel il va multiplier les apparitions sur scène et sur le petit écran. Il participe égale- ment aux scénarios des Guignols de l’info et intervient à la radio dans des émissions humoristiques sur France Inter, Europe 2 ou France Culture. Une de ses grandes compositions est Vertiges, un poème de huit lignes sur lequel il brode un sketch qui lui ou- vrira le rôle du roi Loth dans la série Kaamelott.

De septembre 2005 à juin 2006, il présente Les FMR de Rollin à l’Eu- ropéen. Il y joue une série de dix spectacles uniques et inédits souvent accompagné par des invités tels que Ramzy Bedia et Emmanuel Depoix. Avec Édouard Baer il coréalise le happening théâtral Le Grand Mezze et tourne sous sa direction La Bos- tella et Akoibon.

Presse

AVT_Telerama_6680Une question universelle s’impose: par quelle énigme ces accès de délirium font-ils l’effet d’une bombe intelligente? Sans doute notre phi- losophe absurdophile est-il porteur d’un gène de l’« humour jaune », qui fait rire de travers, entre ingénuité grinçante et subtilité camouflée.

Télérama

pointRévolutionnaire dans tous les sens du terme, cette conférence philosophico-burlesque, qui aborde pas mal de thèmes politiques, poé- tiques agit comme un exutoire jubilatoire, un défouloir général.

Le Point

 

Un show hallucinant, d’une très rare intelligence, qui explose littéralement et dans tous les sens.

Criticomique