Théâtre 95

decale

Les Décalés

Samedi 21 septembre 2013 à 14h et à 17h
Dimanche 22 septembre à 15h et 18h

Pour ouvrir sa saison 2013-2014, le Théâtre 95 braque ses projecteurs sur les formes brèves.

Au programme de ces deux jours «décalés», une dizaine de petites formes (danse, théâtre, humour, musique…) sélectionnées par un jury composé principalement de jeunes Cergypontains, un parcours original de deux heures dans les différents salles du théâtre qui se conclura de façon exceptionnelle, salle Visconti par une performance drôle et haute en couleurs sous forme de Master Class avec :

Edouard BAER, François ROLLIN et Fred TOUSCH

triodecales copie

 

>> Téléchargez le programme complet ! >>

 

Teaser des Décalés :


ARTISTES PRESENTS :

• Que Dalle Orchestra

Un cocktail détonnant d’orchestrations fantaisistes, d’instruments inventés et de rythmes endiablés, mené par l’auteur-compositeur-chanteurpercussionniste Thomas Dalle, avec en guest-stars Jacques Prévert et Henri Michaux… Des musiques qui pulsent et des mots qui dansent !

Thomas Dalle, Jessica Dalle, Grégory Floret, Benjamin Moroy et Adrien Roch

• Dancing Box

Imaginez. Nous vivons dans une société où il n’y a plus d’émotions. Pour y remédier, le gouvernement subventionne l’ouverture d’un laboratoire d’études sur le virus Emoti-ous, dirigé par la chercheuse Eva Newton. De dcouvertes en avancées concrètes, Eva Newton s’injecte son remède Amygdala-01 et devient la première femme à ressentir des émotions artificielles. Une découverte essentielle qui l’amène à créer la Dancing Box, un stimulateur d’émotions grâce à la découverte de flux sensibles, émis par notre corps, qui conversent entre eux…

Par la Keatbeck Cie et Supernova Project
Chorégraphie K Goldstein
avec Rossella Cecili,Christopher Lopez, Lilit Vardanyan…

• Silence, travail

« … nous savons ce que vous voulez : la sécurité. Notre organisation a tout prévu. Remettez-moi votre bon sens, vos questions, votre conscience. Faites comme si de rien n’était. Tendez les bras. Sur le côté. Plus haut, plus haut. Mais plus haut enfin. Ouvrez les mains. Vous voyez, vous êtes déjà de notre côté. Notre business à nous ? C’est vous. Vous signez et vous devenez un privilégié. À vie. Alors bienvenue! » (Extrait de Silence, travail).
Et vous, quelle vision / quel vécu avez-vous du travail? Dites-le-nous !

la compagnie Petits Formats
Texte de Christelle Evita
Mise en scène Hélène Poitevin
avec Audrey Daoudal, Caroline Espargillière, Antonin Meyer Esquerré et Loïc Risse

• Dialogues d’exilés

« La furie de la Guerre avait déjà ravagé la moitié de l’Europe ; mais jeune et jolie encore, elle cherchait à présent comment bondir sur l’Amérique, cependant qu’au buffet de la gare d’Helsingfors, deux hommes, jetant autour d’eux des regards circonspects, parlaient politique. »
Ainsi commence le dialogue imaginé par Brecht — et inspiré par Diderot — entre un ouvrier métallurgiste et un ingénieur.

Traduction Gilbert Badia et Jean Baudrillard (L’Arche) / Mise en scène Nada Strancar / Avec Simon Bourgade et Émilien Diard-Detœuf

• Flev

La force de Flèv : l’utilisation de tous les outils habituels de la scène et des studios (sampler, expandeur, synthétiseur, mix, scratchs…), mais aussi un univers sonore dé-
complexé, pour lequel il emprunte à tous les genres (jazz, classique, soul, musiques traditionnelles ou ethniques…).

• Lun1k

Lun1k, Cergyssois, est un artiste à part entière : rap, slam, battle, improvisation sont autant de domaines dans lesquels il se distingue.

• Between

Between est un projet dont le contenu esthétique n’est pas une fin en soi. Sans raconter des histoires, il instaure un dialogue tacite avec le public tout en créant des images qui laissent le spectateur libre d’interpréter, de confondre le réel avec l’imaginaire…

création Alex Sander dos Santos, Danila Massara et Luciana Dariano
interprétation Danila Massara, Luciana Dariano et Fabiola Biasoli
musique Jon Hopkins, Fabio Barovero
décors et costumes LaboratoArt

• Team Paname

Formée en 2009, la Team Paname est composée de beatboxeurs majoritairement originaires du Val d’Oise. Animés par une passion commune, il leur suffit de quelques micros pour vous faire partager la magie du Human Beatbox. Puissance et originalité sont les maîtres-mots de ce collectif, dont l’objectif est de vous faire voyager en mêlant hip-hop, dubstep, électro, ragga et bien d’autres styles!


EN SAVOIR PLUS

Véritable « poste d’écoute » implanté dans une réalité urbaine qui préfigure le monde de demain, le Théâtre 95 ne cesse d’interroger l’ensemble des pratiques culturelles des habitants de l’aggloméra- tion. Majoritairement jeune, diversifiée et populaire, complétée de façon plus transitoire par les étudiants répartis sur les différents campus cergypontains, cette population ne se reconnaît pas toujours dans l’offre que lui proposent les institutions culturelles traditionnelles (théâtres, musées, médiathèques…). Elle lui préfère d’autres formes d’expres- sion appartenant le plus souvent à la catégorie du divertissement : spectacles d’humour relayés par les petits écrans, web, TV, films « blockbusters », concerts « géants » de stars internationales. Ce mainstream culturel est volontiers mé- prisé par les héritiers de la culture « offi- cielle », au prétexte qu’il induirait des comportements de consommateur (pas- sivité, addiction, « panurgisme »). Mais, heureusement, cette catégorisation simpliste ne résume pas l’ensemble des pratiques culturelles de cette génération. Un regard attentif à ce qui se crée localement ou à ce qui s’expose sur le Net et se diffuse largement au moyen des réseaux sociaux, nous apprend que, à Cergy- Pontoise comme ailleurs, la culture ne cesse jamais de se transformer, d’inno- ver, de vivre.

Aussi, plutôt que de déplorer une fréquentation trop faible de nos salles par cette jeune génération, de stigmatiser son manque d’adhésion à des pratiques aux antipodes de ses codes et de ses re- présentations, nous faisons au contraire le choix de lui ouvrir ce théâtre. Ces jeunes gens pourront s’en approprier chaque recoin, pour y créer le plus libre- ment possible, sans frontières discipli- naires. Nous leur proposons un format court, mieux adapté à leurs standards (clips, sketches, chansons…), et l’accueil d’un grand nombre de propositions sur trois jours. Enfin, nous avons renoncé à la distinction entre amateurs et professionnels, le plus souvent inopérante lorsqu’il s’agit d’artistes qui n’appartiennent ni aux réseaux officiels ni aux lieux institués.

Les Décalés seront l’occasion pour tous ceux qui ne vont pas « naturellement » au théâtre de découvrir de jeunes talents qui leur ressemblent et de s’approprier un lieu de culture et de création qui est aussi le leur. Et, pour tous ceux qui sont des fidèles, de comprendre et apprécier l’expression artistique des nouvelles générations.

Master Class

par Édouard Baer et/ou François Rollin et/ou Fred Tousch

Apprendre à bien jouer en regardant jouer
Attention ! Stage non participatif !

Une expérience auto-pédagogique, une remise en cause perpétuelle par les artistes de leurs propres acquis, il cherchent, inventent, désinventent, recréent , décréent plus encore pour le plus grand plaisir de celui qui les épie. Après tout, on a bien découvert l’Amérique en cherchant les Indes et des comédiens à l’état sauvage ne sont ils pas magnifiques quand ils galopent en toute liberté ?

VIDEOS