Théâtre 95

chien_nuit_couteau2

Le chien, la nuit et le couteau

DE MARIUS VON MAYENBURG
MISE EN SCÈNE DE LOUIS ARENE DE LA COMÉDIE-FRANÇAISE

COMPAGNIE MUNSTRUM THÉÂTRE

Jeudi 1er décembre à 20h30
Vendredi 2 décembre à 20h30

Traduction Hélène Mauler et René Zahnd Dramaturgie Kevin Keiss
Avec Lionel Lingelser, François Praud, Sophie Botte ou Victoire du Bois
Création sonore Jean Thévenin Création lumières François Menou Création costumes Karelle Durand Scénographie Louis Arene et Amélie Kiritzé-Topor Masques Louis Arene
Régie générale Julien Cocquet Régie plateau Valentin Paul

Coproduction la Filature, Scène nationale de Mulhouse avec le soutien de la DRAC Alsace, la Région Alsace, le Conseil départemental du Haut-Rhin et la ville de Mulhouse.
L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.

 

Théâtre / Coproduction
Une nuit, M se retrouve seul dans une ville qu’il ne connaît pas, ne sachant plus rien de lui. Un homme qui recherche

son chien lui propose son aide, mais bientôt un couteau à la lame étincelante jaillit de l’obscurité.
Commence alors une longue traque cauchemardesque durant laquelle M sera tour à tour proie et prédateur. Il devra
tuer pour ne pas être tué. Car les figures qui hantent cette nuit de théâtre, hommes, chiens ou loups n’ont qu’un projet :
le dévorer.

 

Durée du spectacle : 1h45

 

En savoir plus

Le Chien, la Nuit et le Couteau est un conte cruel, un voyage initiatique noir et sublime qui, à travers le prisme d’une société vacillante, questionne notre humanité profonde. En jouant avec finesse des codes de la représentation, la pièce nous fait voyager entre le film d’angoisse, l’absurde et la poésie métaphysique. Nous suivons l’itinéraire halluciné d’un homme confronté à ses peurs les plus intimes, mais que nous reconnaissons vite comme celles de toute notre époque.

Les acteurs, masqués, incarnent des « figures » étranges qui nous relient à notre humanité profonde. La réalité est déformée, les émotions se devinent en creux dans un clair-obscur intriguant qui met en relief chaque situation. Ainsi, tout comme dans L’Ascension de Jipé qui avait marqué les esprits en 14/15, la mise en scène nous offre une lecture puissante, poétique et picturale de cette oeuvre importante d’un des plus grands dramaturges européens contemporains.

Marius Von Mayenburg

À 44 ans, Marius Von Mayenburg compte parmi les dramaturges les plus importants de la scène européenne. Ses pièces sont couronnées de nombreux prix et c’est Thomas Ostermeier qui contribue largement à sa renommée en mettant en scène Visage de feu. Il intègre l’équipe artistique du metteur en scène et le suit lorsque celui-ci prend la direction de la prestigieuse Schaubühne en 1999. Il collabore depuis en tant qu’auteur, dramaturge, metteur en scène et traducteur d’auteurs tels que Sarah Kane, Martin Crimp, Shakespeare ou encore Ibsen, pour n’en citer que quelques-uns.
Les pièces de Marius Von Mayenburg sont jouées dans toute l’Europe et au-delà. Elles sont publiées en France aux éditions de L’Arche et ont été mises en scène notamment au Théâtre de la Colline par Alain Françon (Visage de feu, 2000), Bernard Sobel (La Pierre, 2010), au Théâtre du Rond-Point par Christophe Perton (L’Enfant froid, 2005) ou encore par Jacques Osinski avec le diptyque Le Moche et Le Chien, la nuit et le couteau (2011). Un regard aigu et profond sur notre monde que Louis Arene et Lionel Lingelser commentent par ces mots : «Comme
chez Beckett, le théâtre que nous propose Mayenburg est sombre. Pourtant ce n’est pas un théâtre désespéré, car tout terrifiant qu’il soit, tout déshumanisé qu’il soit, il rend compte d’une quête obstinée de la vérité et de l’humain. Cette plongée dans les ténèbres ne se fait pas avec satisfaction, elle est implacable et se façonne à partir de l’aspiration à la lumière. Ici, la noirceur de l’image se lit comme le révélateur d’une autre, active et désirante.»

La presse en parle

France_3_logo_antenne_(2008)« [Le Munstrum Théâtre» en [a] fait [sa] marque de fabrique, [de] ce masque derrière lequel l’acteur se laisse deviner (…), l’accessoire les fédère, cette aventure artistique est une quête, une forme théâtrale en gestation (…) les histoires du Munstrum Théâtre naissent pour interroger notre époque… »