Théâtre 95

LaGrandeBuee©DR

La Grande Buée

DE RENÉ FIX
MISE EN SCÈNE DE GEROLD SCHUMANN 

vendredi 14 novembre à 20h30 

La Grande Buée est un spectacle théâtral et musical qui s’attache au destin de quelques-unes de ces anonymes qui, à l’entrée de la Grande Guerre, voient s’affronter, au sein même de leur petite communauté de lavandières, toutes les tensions sociales et politiques qui ont déchiré la France. Toute une époque en musique vit autour de ce lavoir, dérisoire agora où des femmes livrent la plainte douloureuse ou joyeuse d’un «petit peuple», conscientes de se trouver face à un drame qui ne les épargnera pas. 

 

 

avec Nathalie Bastat, Zoé Blangez, Antonia Bosco, Hélène Gédilaghine

scénographie Gerold Schumann / lumière Uwe Backhaus

coproduction Théâtre de la Vallée, Théâtre 95
avec le soutien du Parc naturel régional du Vexin français en collaboration avec l’Atelier de restitution du patrimoine et de l’ethnologie du conseil général du Val-d’Oise
projet labellisé par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale

 

En savoir plus

Le soleil triomphe en cette journée d’août 1914. Elles sont quatre, quatre femmes, près du lavoir. Profitant d’un rare moment de répit, elles se reposent au son de l’accordéon. Quatre femmes qui apprennent la nouvelle qui va précipiter la France et toute l’Europe dans la plus sanglante boucherie humaine : la mort de Jean Jaurès.La guerre est proche ; elles évoquent le sort de ces millions de femmes qu’une « grande lessive », une Buée comme on disait encore à cette époque, entraîne dans un conflit qui va changer la face du monde.

La collaboration entre le Théâtre 95, le Parc naturel régional du Vexin et le Théâtre de la Vallée est axée sur la rencontre entre le patrimoine naturel du Parc, les lavoirs, et le patrimoine immatériel, la mémoire de la guerre. Le texte de La Grande Buée intègre des données locales historiques et cherche à proposer les traces intimes de cette époque douloureuse dans les villes et villages du Vexin français.

René Fix

Il est auteur dramatique, dramaturge et traducteur pour l’opéra. Il est notamment l’auteur de Vacance, Kammerspiel, La Tragédie du vengeur, Outing, Le Spectacle de trop… Pour Gerold Schumann et le Théâtre de la Vallée, il a traduit et adapté L’Éveil du printemps de Wedekind, Mon dîner avec André de Wallace Shawn et André Grégory, et Mère Courage et ses enfants de Brecht, spectacle présenté au Théâtre 95