Théâtre 95

jetferaidire

J’te ferai dire…

texte et mise en scène de Joël Dragutin 

mardi 28 et vendredi 31 janvier à 19 h
jeudi 30 et vendredi 31 janvier à 14 h 30
jeudi 6, vendredi 7, jeudi 13 et vendredi 14 février à 14 h 30
samedi 8 février à 17 h et 20h30
mardi 11 et vendredi 14 février à 19 h
mercredi 12 février à 10 h
Centre culturel de Jouy-le-Moutier : le mercredi 5 février à 9 h et 18 h

Tout public, à partir de 6 ans
(En partenariat avec la programmation « Pestacles » de la ville de Cergy) 

 

Porter un regard curieux, étonné, émerveillé, respectueux sur les enfants. Mesurer l’écart entre ceux que nous avons été et ceux dont nous avons – parents, artistes, citoyens – la responsabilité. Plus encore aujourd’hui, qu’hier peut-être, cette responsabilité nous interroge par l’extension de son champ, par la difficulté de l’exercer.

Diagnosticien des symptômes des mutations sociales, auteur de tragi-comédies sur nos mythologies contemporaines, capteur des affects exprimés dans nos mises à jour linguistiques, Joël Dragutin met ici en scène une observation attentive, inquiète parfois, amusée souvent et toujours généreuse et aimante de l’univers des enfants à l’heure de la techno-communication mondialisée. Un spectacle pour les enfants et leur liberté de rêver, d’expérimenter, d’inventer, une liberté indispensable à leur apprentissage d’adulte citoyen et émancipé. Un spectacle pour les adultes qui pensent nécessaire de préserver le temps de l’enfance comme celui de la mise en forme de leur capacité de penser, de la construction progressive de leur autonomie.

À partir d’un fait divers banal de la vie quotidienne d’un enfant (le vol d’une Nintendo 3DS), Joël Dragutin partira à la découverte de la réalité et de l’imaginaire d’un groupe d’enfants de notre début de siècle.

Une des originalités de ce projet théâtral consiste à faire interpréter les rôles de ces enfants de 6 à 8 ans par des comédiens adultes, en étant le plus proche possible de leur langage, de leur syntaxe, de leur codes verbaux, de leurs hésitations. Ce décalage ouvrira la voie à un surréalisme de situations propices à la distanciation et aux décadrages qui permettent le surgissement de considérations inattendues, surprenantes, éclairantes.

 

Avec : Jean-Claude Bonnifait Aboubacar Camara Pauline Cheviller Karim Khali Thaïs Lamothe Stéphanie Lanier

Assistante à la mise en scène Diane Calma, conseiller à la dramaturgie Géraud Bénech, scénographie et lumière Nicolas Simonin, costumes Sarah Dureuil, création sonore Thierry Arnold, régie générale William Miconnet, scripte Flora Donars

DSC_1216

Diaporama

En savoir plus

Comment nos enfants parlent, rient, pleurent, s’effraient, aiment, rêvent, jouent, grandissent? Sont-ils encore les enfants que nous avons été ou est-ce que notre monde – avec ses grandes mutations économiques et culturelles, sa complexité tissée de technologies, d’univers virtuels, d’images, de sons – aurait profondément modifié les petits de l’être humain? Quels rapports entretiennent-ils avec leur famille (composée, décomposée, recomposée…)? Comment vivent-ils l’école, le quartier, les autres? Comment perçoivent-ils l’avenir?

À un moment où la culture occidentale s’interroge sur le sens de son histoire, doute de ses valeurs et de ses certitudes, explorer les mythologies enfantines peut nous permettre d’apporter quelques pistes intéressantes et peut-être quelques débuts de réponses quant à notre avenir…

Dans le travail dramaturgique autour de cette création, les concepts de «natalité», d’«avènement», de «révolution» qui sont au cœur de la pensée d’Hannah Arendt sur l’éducation, la politique et l’histoire, ont trouvé un écho particulier et ont donné du sens à ce désir de porter sur la scène ces personnages enfantins depuis toujours héritiers et pionniers de notre aventure humaine.

Biographie de Joël Dragutin

Metteur en scène, directeur du Théâtre 95, il est également l’auteur d’une dizaine de pièces dont La Baie de Naples, Tant d’espace entre nos baisers, Sens unique, Haute altitude, La Spectatrice, Grande vacance, Petits voyages au bout de la rue, Chantier public, Une maison en Normandie…, représentées tant en France qu’à l’étranger. Il a également mis en scène une trentaine d’auteurs classiques et contemporains: Molière, Courteline, Michaux, Vinaver, Kroetz, Havel, Musset, Brecht…

 

 

 

 

Affiche 40 x 60 copie2