Théâtre 95

art-et-moi

L’ART ET MOI…
RACONTEZ-NOUS ! RACONTONS-NOUS !
ET RETROUVONS-NOUS POUR UN WEEK-END FESTIF

>12 >13 >14 MAI 2017


Durant tout un week-end, le Théâtre 95 s’ouvre à vous, habitants, spectateurs, jeunes ou moins jeunes, familiers de l’art ou non, et vous offre des lieux scéniques, vous donne la parole.
Vous n’êtes plus simplement spectateurs, si vous le désirez vous devenez acteurs, vous allez pouvoir montrer des œuvres, raconter…
Faites-nous entendre la singularité de votre expérience, vos découvertes, vos émotions, votre histoire, cette rencontre fulgurante ou ce long cheminement avec une œuvre qui a marqué votre vie.

Soyez acteurs ! Racontez-nous en remplissant le formulaire.
Les artistes – comédiens, musicines, peintres, vidéastes…- seront vos interprètes.
Les lectures, chansons, musique, projections videos, extraits de films sélectionnés ponctueront cette grande fête de l’art.

Télécharger le formulaire
lartetmoi@theatre95.fr

Programme du week-end disponible en avril 2017.

En savoir +

Écoutons le chanteur et écrivain Gaël Faye dans Petit pays (Grasset, 2016) raconter sa rencontre avec sa voisine grecque qui l’initiera à la lecture :
– Les livres ce sont les grands amours de ma vie. Ils me font rire, pleurer, douter, réfléchir. Ils me permettent de m’échapper. Ils m’ont changé, ont fait de moi une autre personne. (la voisine)
– Un livre peut nous changer ? (dit le jeune Gabriel)
– Bien sûr, un livre peut te changer ! Et même changer ta vie. Comme un coup de foudre. Et l’on ne peut pas savoir quand la rencontre a lieu. Il faut se méfier des livres, ce sont des génies endormis.

Les livres, plus largement les œuvres d’art, peuvent être des génies endormis que nous réveillons n’importe où, dans notre appartement, chez un ami, dans la rue, dans un musée, une salle de concert, un théâtre et même au Théâtre 95 !
L’art agit parfois sur nous, malgré nous…
Ce « coup de foudre » peut être raconté : le moment où il a eu lieu, les sensations éprouvées, les mécanismes du corps et de l’esprit mis en marche dans cette étonnante alchimie. Il peut aussi s’agir d’une rencontre moins repérable, si ce n’est par ses effets à moyen terme sur nos comportements ou notre vision du monde.

Nous pourrions penser que nous attendons surtout d’un film, d’un livre, d’un concert qu’il nous amuse, nous distrait, nous fasse rêver. L’art resterait alors un agrément, un plaisir des sens et de l’intelligence sans autre fonction.
Mais une rencontre avec une œuvre, un moment artistique fort, ne va-t-il pas au-delà ?
Certains pensent que l’art aide à vivre, qu’il est nécessaire et vital : est-ce une idée reçue ou une approche pertinente de notre relation aux artistes et aux œuvres ?
Alors, interrogeons-nous …

Avons-nous vécu cette expérience, simple, directe et néanmoins fondamentale que l’on peut qualifier de « rencontre artistique » ? Un livre, une pièce de théâtre, un tableau, une chanson, un morceau de musique, un film, ont-ils provoqué en nous un choc intime et décisif ?
Et si c’est le cas, en quoi, pourquoi, comment, ce poème-là, ce tableau ou cette pièce ont -ils révélé – réveillé peut-être – quelque chose en nous, qui nous a profondément touchés, qui a transformé notre vie. Quel-est le pouvoir de l’œuvre?